Les avocats du net

 
 
 

Actualités

vendredi 23 novembre 2001
Facebook Viadeo Linkedin

Augmenter la police de caractères Diminuer la police de caractères Afficher en négatif Réinitialiser tous les paramètres PDF envoyer l'article par mail Imprimer cet article Imprimer écologiquement cet article

Annulation de la marque E-learning

E-learning est un terme usuel et générique qui n’est pas protégeable par le droit des marques. Telle est la conclusion du TGI de Nanterre qui a annulé, le 19 novembre 2001, l’enregistrement de cette marque par la société E-learning, pour les services énumérés de la classe 41 qui recouvre le secteur de la formation. Le tribunal a estimé que ce néologisme venu des Etats-Unis désignait déjà, en France, l’acquisition de connaissances assistée par ordinateur ou via internet au moment où la société E-learning avait enregistré la marque, soit en avril 2000. Le lancement du programme communautaire "Initiative e-Learning" en mars 2000 avait, de fait, imposé ce terme comme une désignation usuelle et générique en Europe mais aussi en France où la presse l’avait largement repris. En annulant la marque pour la seule classe 41 et non pour les classes 35 (publicité, gestion des affaires commerciales, travaux de bureau) et 38 (télécommunications), le tribunal semble n’avoir pris en compte que le cœur de l’activité et non le support.

 
 

Les dernières actualités...

mercredi 1er avril 2015
Lire l'article

Validité de la marque Vente-privee.com

 
lundi 30 mars 2015
Lire l'article

Requête large : pas de concurrence déloyale de l’annonceur

 
jeudi 26 mars 2015
Lire l'article

Le statut d’hébergeur refusé à Rojadirecta

 
mercredi 25 mars 2015
Lire l'article

Droit à l’oubli : le TGI de Paris fait primer la liberté d’information

 
mardi 24 mars 2015
Lire l'article

Méthodes Agiles : pas de rupture brutale des relations commerciales

 
vendredi 20 mars 2015
Lire l'article

Application de la redevance copie privée aux cartes mémoire de mobiles

 
jeudi 19 mars 2015
Lire l'article

Un tweet trop imprécis pour être diffamatoire

 
mercredi 18 mars 2015
Lire l'article

La Cnil contrainte d’anonymiser le nom d’un tiers à une décision de sanction