En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
J'accepte.En savoir plus, paramétrer et ou s'opposer à ces cookies.
 
 

Les avocats du net

 
 
 

Actualités

mardi 11 juin 2013
Facebook Viadeo Linkedin

Augmenter la police de caractères Diminuer la police de caractères Afficher en négatif Réinitialiser tous les paramètres PDF envoyer l'article par mail Imprimer cet article Imprimer écologiquement cet article

CNRS : le créateur du moteur de recherche d’une base de données commercialisée doit recevoir une prime d’intéressement

Lorsque le CNRS utilise et exploite une base de données utilisant un moteur de recherche créé par un de ses ingénieurs, dans l’exercice de ses fonctions, il doit lui verser une prime d’intéressement sur les produits tirés de cette commercialisation, a décidé le Conseil d’Etat dans un arrêt du 22 mai 2013. « L’exploitation commerciale de ces bases de données n’a été rendue possible qu’en raison de l’adjonction à celles-ci de ce moteur de recherche, qui permet aux utilisateurs d’accéder aux informations qu’elles contiennent ; qu’il s’en suit qu’en jugeant que M. A... ne pouvait prétendre au versement d’une prime d’intéressement au titre de la création d’un logiciel au motif que le CNRS ne tirait pas directement de produits de la commercialisation du moteur de recherche “ Stella “, mais seulement des bases de données consultables à l’aide de ce logiciel, la cour administrative d’appel a commis une erreur de droit », a conclu le Conseil d’Etat.
Un ingénieur de recherche du laboratoire d’analyse et de traitement de la langue française avait conçu, dans le cadre de ses fonctions, un logiciel de moteur de recherche permettant d’accéder aux données numérisées du CNRS relatives à la langue française. Deux bases de données ont été commercialisées sous forme d’abonnement ou de CD-Rom. L’agent du CNRS n’a cependant pas reçu de prime d’intéressement, au motif que c’étaient les bases de données qui étaient exploitées. Il n’a obtenu gain de cause ni en première instance ni en appel.
Rappelons que l’article 1er du décret du 2 octobre 1996 relatif à l’intéressement de certains fonctionnaires prévoit le versement d’une telle prime dans certaines conditions, remplies par cet ingénieur.

 
 

Les dernières actualités...

mardi 30 juin 2015
Lire l'article

Purepeople.com ne peut pas republier des photos d’une actrice à Roland-Garros

 
lundi 29 juin 2015
Lire l'article

Diffamation sur un forum : une certaine exagération tolérée pour un particulier

 
vendredi 26 juin 2015
Lire l'article

Opus Dei : honneur et réputation, la loi 1881 prime sur le code civil

 
jeudi 25 juin 2015
Lire l'article

Logiciels préinstallés : la Cour de cassation interroge la CJUE

 
mercredi 24 juin 2015
Lire l'article

Licenciement d’un salarié pour usage de logiciel sans licence

 
vendredi 19 juin 2015
Lire l'article

Un an de prison ferme pour l’administrateur de Wawa-mania

 
mardi 16 juin 2015
Lire l'article

Interdiction pour Renault Trucks de traiter des données pédopornographiques

 
lundi 15 juin 2015
Lire l'article

Contrefaçon d’un site : réparation limitée sans préjudice